3 étapes pour passer de la théorie à la pratique


Passer de la théorie à la pratique
Aujourd’hui nous allons aborder un des aspects de la créativité dont la maîtrise est cruciale pour passer au niveau supérieur. Mais avant, je voudrais vous poser une question…

Êtes-vous du genre à passer votre temps à apprendre de nouvelles choses sans jamais rien mettre en pratique ? 

Moi je l’ai été pendant longtemps, et je peux vous assurer que ça peut rapidement se transformer en une véritable frustration.

Pourquoi ? Tout simplement parce que plus vous apprenez de nouvelles choses, plus vous prenez conscience du potentiel que vous recelez en vous et de ce que vous pourriez accomplir dans ce monde. Si vous n’exploitez pas ce potentiel, si vous ne mettez pas en pratique ce que vous apprenez, je peux vous garantir que vous êtes en train de passez à coté de votre vie…

S’il y a une chose que j’ai apprise au cours de mes voyages dans cette petite folie qu’on appelle la vie, c’est que pour atteindre un certain niveau d’excellence dans n’importe quel domaine, il faut de l’entrainement, il faut de la pratique.

Peu importe à quel point vous êtes doué. Peu importe à quel point vous êtes talentueux, si vous ne pratiquez pas votre art, vous le condamnez à l’agonie. Pour certains, il serait mort avant même de pouvoir voir le jour. Ça serait vraiment dommage, vous ne trouvez pas ?

Stephen king, un des auteurs les plus célèbres au monde, qui a publié tout au long de sa carrière plus de cinquante romans et environ deux cents nouvelles, avait une habitude toute simple. Écrire deux mille mots chaque jour, et ce, même le jour de Noël, même le jour de son anniversaire…

Il est vrai que dit comme ça, il passe pour un véritable bourreau du travail. Mais d’un autre côté, quand on pratique quelque chose qu’on aime et qui nous passionne, est-ce vraiment ça travailler ? Cela m’étonnerait. 

En fait, cela s’applique à toutes les disciplines. Que ce soit l’écriture, l’architecture, la peinture, ou autre. La créativité est comme un muscle, plus vous vous entraînez, plus vous devenez meilleurs. Bien entendu, moins vous vous entraînez, plus vous devenez faible. C’est une des lois de la nature.  Sans entrainement et sans pratique, aucune réussite n’est possible.

Ceux qui ne s’entraînent pas ne méritent pas de gagner.

Andre agassi

Ainsi arrive la grande question. Comment passer efficacement de la théorie à la pratique ? 

Pour cela, on va suivre trois étapes…

1. Un environnement propice

Si vous voulez vraiment progresser, vous devez créer une atmosphère de travail sereine. En effet, il est extrêmement difficile de se concentrer dans un environnement ou l’on est sans arrêt dérangé ou troublé. Pour la plupart d’entre nous, nous créons dans un endroit qui nous est propre, ou l’on se sent à l’aise.

Personnellement, le moment où je me sens le plus enclin à écrire ou à travailler sur un projet, c’est très tôt le matin quand tout le monde dort encore. J’aime bien l’atmosphère qui règne à ces moments-là et je dois avouer que le calme du matin m’a toujours inspiré. À ces moments-là, on déborde d’énergie avec le sentiment que le monde nous appartient. Il m’arrive parfois de travailler tard dans la nuit, mais en générale, et bien que ce soit très inspirant par moment, j’essaye d’éviter. 

Après avoir préparé une tasse de thé à la menthe (c’est devenu une addiction pour moi, je ne peux plus m’en passer :p) accompagnée de mes cookies préférés, je m’installe à mon vieux bureau situé dans la chambre et je commence à travailler. En fait, la pièce où vous travaillez n’a pas besoin d’être d’un volume ou d’un décor exceptionnel. Vous pouvez travailler dans votre chambre, dans votre terrasse ou dans n’importe quel autre endroit. Cependant, il y’a une chose que vous devez absolument faire, vous devez garder la porte fermée. Prévenez vos proches que, pendant l’heure ou les deux heures qui vont suivre, vous ne devez être dérangé sous aucun prétexte. Tant vous n’êtes pas sortie, personne ne devrait chercher après vous. En faisant ça, vous dites au monde et surtout à vous-même que vous n’êtes pas là pour plaisanter, que vous êtes déterminés à aller jusqu’au bout et que vous êtes prêt à faire tout ce qu’il faudra pour ça. Pensez également chasser tout ce qui pourrait vous distraire, téléphone, télé, internet…etc.

Durant cette période, vous vous retirez du monde extérieur pour entrer dans votre propre univers, un univers que vous aurez créé. Durant cette période vous vous mettez en condition pour créer et recréer le monde, vous vous mettez en condition pour rêver. pour cela vous devez être seul…

2. Se fixer un objectif concret

Bon. Vous voilà dans votre espace, porte fermée, téléphone débranché, internet coupé. La prochaine étape consiste à se fixer un objectif concret, un résultat à atteindre parce que si vous ne savez pas où vous allez, c’est sur que vous n’arriverez nulle part.

Cet objectif n’a pas besoin d’être quelque chose d’extraordinaire, mais tout simplement une trame qui vous servira de guide. Si vous êtes écrivain par exemple, ça serait d’écrire une petite nouvelle d’environ 10 000 mots. Si vous êtes photographe, votre objectif serait de faire une série d’une dizaine de photos sur un thème en particulier.  

Il y a environs un mois, j’ai pris la résolution d’écrire et de publier mon premier livre. Se dire  » je vais écrire un livre  » peut très vite devenir quelque chose d’effrayant, alors Pour y arriver, j’ai décidé de deviser la tâche et d’écrire environ 500 mots par jours. 500 mots ce n’est pas grand-chose, mais je le fais chaque jour qu’il pleuve, vente ou neige. Cela me permet d’avancer chaque jour un peu plus tout en m’améliorant à chaque fois.

C’est ce que je voudrais que vous fassiez, commencer par un petit objectif que vous serez sure d’atteindre. Ne visez pas l’excellence, n’oubliez pas que le but est de vous entraîner et de continuer à vous améliorer. Une fois votre objectif atteint, vous allez ressentir une immense fierté parce que vous êtes parvenu à créer quelque chose, parce que vous êtes allé jusqu’au bout. Vous pourrez ainsi vous fixer un autre objectif plus difficile et ainsi de suite. Ce chemin-là vous mènera tout droit vers l’excellence…

3. Privilégiez la régularité à la quantité  

 Au moment où j’ai lancé ce blog, je me suis fixé un objectif quotidien d’écrire 1 heure le matin avant d’aller travailler, je le faisais chaque jour quoiqu’il arrive. En effet, quand vous débutez, vous ne devez pas mettre la barre trop haut, sinon vous risquer de vous cassez la gueule avant même d’avoir commencé. Je vous propose de faire comme moi, et de commencer doucement et d’augmenter le rythme au fur et à mesure.

Certains vont dire que travailler une heure par jour n’est pas suffisant. Je ne suis pas d’accord, le plus important n’est pas la quantité, mais plutôt la régularité. En pratiquant chaque jour, tout le jour de la semaine l’acte de créer deviendra une habitude.

Resservez une heure de la journée selon vos préférences et votre emploi du temps et dédiez-la à votre séance créative. Et pour que ce soit encore plus efficace, votre séance devrait, de préférence, avoir lieu toujours à la même heure. Ainsi, chaque jour à la même heure de la journée votre cerveau se met automatiquement en mode créatif sans que vous ayez aucun effort à fournir, sans que vous y pensiez.

Grâce à cette discipline, vous parviendrez à progresser rapidement, et ce, sans gaspiller votre temps et votre énergie. Plus vous vous en tiendrez longtemps à cette stratégie de base, plus vous aurez de résultats, et plus vous continuerez à progresser.

Maintenant, il ne vous reste plus qu’une seule chose à faire… Passez à l’action ! 

Votre ami,

Nassim Zaidi

Pour aller plus loin découvrez la méthode en 4 étapes simples pour atteindre TOUT VOS OBJECTIFS

Pour télécharger GRATUITEMENT le guide, indiquez simplement votre adresse email dans le formulaire ci-dessous.

red-handdrawn

Share Button

4 thoughts on “3 étapes pour passer de la théorie à la pratique”

  1. Tiffany says:

    Avec quelques jours de retard, je passe donner mon avis…

    Ecrire un peu tous les jours, j’y ai pensé dès que j’ai commencé la fiction sur laquelle je travaille en ce moment. Mais j’ai beaucoup de mal à me fixer un objectif concret. Du moins, j’ai du mal à le suivre. Je tente de faire comme toi, de me fixer un certain nombre de mots par jour (500 je trouve ça pas mal), mais je ne parviens pas toujours à aller jusqu’au bout. En même temps, il est vrai que je ne travaille pas dans de bonnes conditions. Alors que c’est essentiel. J’ai une vie familiale assez mouvementée, ce qui fait que j’ai rarement un moment à moi, au calme. En fait, ce moment, je l’ai la nuit, à partir de 23h-minuit. Le seul problème, c’est qu’à cette heure là, j’ai du mal à me concentrer, parce que je suis généralement fatiguée après une journée entière de boulot. Alors que faire pour remédier à ça ?

    Je commence lundi une série de partiels qui vont durer jusqu’à mercredi. Mercredi soir, je serais officiellement en « grande vacances », sachant quand même que j’aurais toujours mon petit boulot à côté et mon permis à travailler. Mais je pense que j’aurais suffisamment de temps pour me concentrer sur l’écriture. C’est pourquoi mercredi soir, je compte faire le point sur mon planning et sur « l’objectif concret » dont tu parles dans ton article. Je me fixerais des horaires précises, à des heures où je peux être seule ou pas dérangée, et surtout, je me fixerais un objectif que j’essaierais de tenir, quoi qu’il arrive. Parce que tu as raison Nassim, il faut s’entraîner, pratiquer notre « art », notre passion pour que nous puissions un jour en faire quelque chose de bien. L’écriture est ma passion depuis des années et si je ne travaille pas maintenant pour parvenir à mon but, je ne ferais jamais rien et le regretterait toute ma vie.

    Encore une fois, merci pour cet article plein de conseils et si inspirant 🙂

    A très bientôt,
    Tiffany.

    PS : « Ecriture : Mémoires d’un métier » de Stephen King acheté sur tes conseils, que je vais commencé dans quelques jours 😉

  2. Nassim says:

    Merci Tiffany. Je suis vraiment très content de te voir suivre ta passion et de te voir faire face aux obstacles qui te barrent la route. tu as de quoi être fière 🙂
    Il est vrai que c’est difficile de se concentrer tard dans la nuit, surtout après une journée entière à travailler. C’est pour ça que je te propose de mettre ta séance d’écriture le matin, parce qu’ au réveil, c’est le moment où l’on est le plus en forme. Parce que mieux vaut travailler peu temps et être totalement concentré que le faire pendant plusieurs heures sans vraiment y être.
    Essaye de te lever une heure plus tôt que d’habitude et réserve cette petite heure pour écrire. L’avantage c’est que le matin tout le monde dort encore, donc tu ne seras pas dérangé et tu pourras vraiment te concentrer sur ce que tu fais.
    Se lever un peu plus tôt sera un peu plus difficile les premiers jours, mais on s’y habitue vite.
    cependant, je te conseille de commencer après tes partiels pour ne pas foirer tes examens 😉
    Au plaisir de te lire Tiffany

  3. trefle d'or says:

    on débutant,oui je suis du genre à passer mon temps à apprendre de nouvelles choses sans jamais rien mettre en pratique.
    et c’est le problème n¤1 qui ne me laisse pas avancer ,je veux tout apprendre sans rien laisser mais je pratique rien ,oh quel malheur ! car j’ai toujours des obstacles ,
    Pour vous dire que ce déclic ,de passer de la théorie a la pratique et le plus dure le plus important pour n’importe quel projet ,c’est comme construire un pont entre les deux, parlant architecture , l’architecture ce n’est pas des espaces beaux placés dans un environnement précis,mais c’est le point d’articulation entre ces espaces ,comment articuler les espaces intelligemment?, je vois que c’est la même chose avec la théorie et la pratique,tu m’a faciliter et éclairer les étapes a suivre pour cette articulation ,il suffit juste d’y passer a l’action 😀

  4. Hauguel says:

    Bel article qui amène beaucoup de questionnements et qui fait avancer.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *